Attention à l’alcool, il est nocif dès le début de la grossesse!

ventre-grossesse
L’alcool a un effet néfaste sur le développement du foetus. Aucune étude scientifique ne peut déterminer avec certitude une limite du nombre de verres par semaine qui serait sans effet sur le bébé…

Dans les cas les plus graves, il provoque un syndrome d’alcoolisation fœtale qui cause malformations, déficiences intellectuelles et autres troubles congénitaux. Mais il est possible que les conséquences soient en relation avec les doses consommées par la maman… Et en particulier au tout début de la grossesse, entre le 10ème jour et la dixième semaine de grossesse, période critique sur le plan neurologique. Les conséquences seront alors irréversibles…

La consommation d’alcool pendant la grossesse peut aussi provoquer chez l’enfant une fente labio-palatine (bec de lièvre), une malformation cardiaque ou des organes génitaux, mais aussi une fausse couche ou un accouchement prématuré.

Bon à savoir
Si l’alcool représente une cause de dépendance, il existe des structures pour se faire aider.
Les plus connues sont les Alcooliques anonymes, qui proposent une aide, une écoute 7 jours sur 7, 24h sur 24 au 078-15 25 56 (tarif zonal). Vous pouvez connaître la structure la plus proche à ce numéro, sinon sur le site www.alcooliquesanonymes.be.

Mais il existe d’autres structures locales d’aide que vous pourrez connaître en demandant à votre médecin.

Articles

grossesse-fleurs

Arrêtez de fumer avant votre grossesse


vitamines-grossesse

L’acide folique : préparez votre corps à la...