Les premiers soins et traitements à prendre après l’accouchement (post-partum)

maman et bébé
Lorsque les inconvénients liés au post-partum deviennent trop importants, un traitement peut être prescrit. Au-delà des inconvénients, quels soins faut-il apporter après un accouchement?

Le traitement des troubles du post-partum : saignements, constipation, …
Les saignements trop importants peuvent provoquer une anémie ferriprive (carence en fer) qu’il s’agira de compenser par des suppléments.

De même, si l’involution utérine (diminution du volume de l’utérus) est trop lente, il existe des traitements pour l’accélérer.

Sans parler des traitements possibles pour traiter une constipation ou une infection urinaire!

Dans tous les cas, si ces troubles prennent de l’ampleur ou s’ils vous gênent, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. Par exemple, une fièvre sera à mentionner, car si elle s’accompagne de douleurs dans le ventre, cela peut être le signe de la présence d’un reste de placenta non expulsé qui a provoqué une inflammation de l’endomètre (endométrite).

Premiers soins après l’accouchement : la cicatrisation de la césarienne, de l’épisiotomie

  • Dans le cas d’un accouchement par césarienne, certains soins particuliers sont recommandés. Notamment lorsque l’on prend une douche, il faut bien sécher en tamponnant la cicatrice. Attention aussi aux slips dont le bord supérieur arrive pile sur la cicatrice : mieux vaut opter dans un premier temps pour des culottes qui remontent plus haut. Il faut aussi éviter tout mouvement qui peut exercer une tension sur cette zone. On peut aussi soutenir la cicatrice lorsque l’on rit ou éternue, pour limiter la douleur. Enfin, porter des poids lourds est tout à fait déconseillé les premières semaines… Et si vous constatez que la plaie ne se referme pas bien ou qu’elle s’est infectée, consultez votre médecin.
  • Lorsqu’une épisiotomie a été réalisée, la zone concernée (le périnée) étant soumise aux saignements d’après-accouchement, et étant confinée et humide, les soins en sont donc compliqués. Le premier conseil est de changer régulièrement de bande hygiénique et de nettoyer en douceur la zone avec un savon doux (pH neutre, si possible). Il est important aussi de bien sécher en tamponnant et de mettre des petites culottes en coton, qui laissent bien respirer la peau. Un délai d’une semaine minimum est nécessaire pour avoir une cicatrisation correcte. Entre temps, vu la douleur ressentie lorsque l’on s’assied, on peut trouver une petite bouée à placer sur la chaise… et prendre son mal en patience !

Articles

ventre-grossesse

Les troubles après l’accouchement ou le post-partum:...


bébé-sourire

La kiné postnatale ou comment remuscler son périnée...